Cave coopérative

Cave Coopérative Le Montlaurier

La cave coopérative

fait partie du paysage communal du village: cette belle bâtisse en pierre a longtemps été l’outil économique principal de bon nombre d’habitants du village.

Les viticulteurs de Montlaur rencontrant des difficultés à vinifier leurs vins en cave particulière décidèrent de fonder une coopérative : l'Assemblée Générale constitutive eut lieu le 14 mars 1949 et les premiers 79 adhérents apportèrent 5840 Hl de vin.

Le bâtiment a été construit sur des terrains appartenant à Mme Tomey et M. Fages, acquis en échange de parts de cave; la construction fut confiée aux architectes M. Bres et Villeneuve.

Cave coopérative

Son agrandissement se fit en plusieurs étapes et avec l’augmentation de ses adhérents

elle connut son apogée dans les années 1980/1985 où sa plus grosse capacité de stockage fut atteinte (en 1984, 53827 Hl pour 581 hectares de vignes).

En 1977, la cave coopérative acheta la « cave Niermans » (située à l’entrée du village) suite à l’adhésion de l’exploitation.

C’est en 1995 qu’elle fut baptisée « cave le Montlaurier »

Cave coopérative

Les difficultés croissantes de la viticulture

font que la cave de Montlaur n’a pas échappé aux regroupements des caves coopératives; dans un premier temps, elle a fusionné avec la cave de Servies en Val, puis avec une plus grosse unité: la cave de Fabrezan.

Ce regroupement actuel comprend les caves de Fabrezan, Fontcouverte, Montlaur, Ribaute et Servies en Val.

C’est à la suite de ces fusions que les habitants du village ont eu droit à des spectacles inhabituels: le transfert des cuves en inox vers le site de Fabrezan .

Cave coopérative